Tour de Bretagne Acte I

Comme rapidement évoqué dans un article précédent, j’ai réalisé fin Juillet un voyage de trois jours en Cessna 172 consistant à longer les côtes autour de la pointe Bretonne, et ceci en compagnie d’une bien agréable passagère-photographe.

La première étape s’est déroulée en deux vols, le premier entre Toussus et Flers puis le second pour rejoindre Morlaix, notre escale du soir. Arrivés les yeux remplis de paysages magnifiques, nous avons de peu évité quelques orages en formation le matin puis un front d’Ouest fort humide arrivé à Morlaix plus tôt que prévu, et vraiment peu de temps après nous !

Voici quelques images de la première journée, en plus de celle du Mont-Saint-Michel dans un article précédent :

Le Fort-la-Latte, dominant la mer sur son impressionnant cap rocheux.
Fort-la-Latte

L’Ile de Béniguet, faisant partie du superbe archipel de Bréhat.
Ile de Biniguet

Et enfin une vue d’ensemble de l’Ile de Bréhat.
Ile de Brehat

Toussus – Flers – Morlaix, 3h06.

La mer vue du ciel

Navigation Etretat DieppeBien que profondément passionné par ce qui vole, voir la mer reste quelque-chose de sacré et de mystérieusement ressourçant.

Alors comme de l’aérodrome de Toussus il suffit d’aller tout droit pendant 45 minutes pour rejoindre la côte, je me suis récemment fait le petit plaisir de longer les falaises d’Etretat à 2500 pieds.

En effet la mer est toujours superbe. Surtout en ce beau jour printanier où un voile de brume rendait l’horizon imperceptible car dilué entre l’eau et le ciel, supprimant nos références visuelles de la terre pour nous plonger dans un vaste vide bleuté.
Enfin bon, pas d’horizon c’est très mauvais pour piloter à vue ! Fin du rêve, il vaut mieux virer pour longer la côte et ainsi se retrouver dans un rassurant référentiel à 3 dimensions clairement définies. Pour voler aux instruments sans regarder dehors, on attendra encore un peu.

Les falaises d’Etretat vue d’Etretat sont superbes, mais voir les oiseaux planer autour des formations rocheuses quelques centaines de mètres plus bas c’est décidément encore à part.

Et puis ce jour là, j’avais un passager exceptionnel. Partageons ces moments !

Toussus – Etretat – Dieppe – Toussus, 2h30.

Navigation vers Dieppe

Tracé de l'enregistrement GPS de ma navigation vers DieppeQu’est-ce que ce trait jaune ?
C’est le résultat d’une soudaine envie de voir la mer. Du coup, je suis allé faire un tour du côté de Dieppe en avion pour admirer d’en haut les falaises, cette impressionnante limite où la terre s’arrête net.

Avec un avion très modeste la mer est à seulement une heure de Paris. Pourtant ce tracé GPS du voyage Toussus-le-Noble Dieppe trahit ma tendance à ne pas aller tout droit ! On fait ce qu’on peut, le vent soufflait assez fort du Sud-Ouest aujourd’hui, mais il n’était pas turbulent alors je ne lui en veux pas.

Un jour, j’aurai un avion moderne qui me dira d’où vient le vent et avec quelle vélocité. Ce jour là, le trait jaune sera tout droit.

Toussus – Dieppe – Toussus, 2h28.