Tour de Bretagne Acte II

Le deuxième jour du voyage était sensé nous emmener de Morlaix à Quiberon en passant par l’extrémité Ouest de la pointe Bretonne puis par Brest pour rejoindre la côte Sud que nous devions longer jusqu’à la presqu’île. En bref, faire le tour de la péninsule.

Manche a air de MorlaixMais ce jour là, le climat Breton en a décidé autrement. La perturbation arrivée quelques minutes après notre atterrissage la veille sévissait encore le matin, nous empêchant de quitter Morlaix. Après une étude des conditions météo, quelques passages à la tour de contrôle et plusieurs heures d’attente, le nouveau projet est clair : la situation est trop mauvaise vers l’Ouest et il fait beau au Sud, nous couperons donc directement par les terres entre Morlaix et Quiberon.

Le vent est encore soutenu à 14h peu avant notre départ comme l’indique la manche à air : 22 noeuds (41 km/h) établis, 26 noeuds (48 km/h) en rafales. Cependant le vent est quasi-parfaitement dans l’axe de la piste et très régulier, ne présentant donc pas de risque particulier à part celui de ne pas avancer très vite une fois en vol … avec 5h de carburant pour 1h de vol prévue, ça devrait quand même aller.

Arrivée au-dessus de la presqu'ile de QuiberonAprès une traversée campagnarde fortement perturbée par le contrôle de l’aéroport de Lorient, nous voicis en vue de la prequ’île de Quiberon avec un temps superbe, quel changement ! Et quelle sublime récompense !

Nous nous poserons ensuite quelques minutes sur l’aérodrome pour emmener nos hôtes du soir autour de Belle-Ile et de Quiberon, puis c’est la fin de cette seconde journée, riche en réflexion, doutes et remises en questions.

Morlaix – Quiberon – Belle-Ile – Quiberon, 2h00.

Tour de Bretagne Acte I

Comme rapidement évoqué dans un article précédent, j’ai réalisé fin Juillet un voyage de trois jours en Cessna 172 consistant à longer les côtes autour de la pointe Bretonne, et ceci en compagnie d’une bien agréable passagère-photographe.

La première étape s’est déroulée en deux vols, le premier entre Toussus et Flers puis le second pour rejoindre Morlaix, notre escale du soir. Arrivés les yeux remplis de paysages magnifiques, nous avons de peu évité quelques orages en formation le matin puis un front d’Ouest fort humide arrivé à Morlaix plus tôt que prévu, et vraiment peu de temps après nous !

Voici quelques images de la première journée, en plus de celle du Mont-Saint-Michel dans un article précédent :

Le Fort-la-Latte, dominant la mer sur son impressionnant cap rocheux.
Fort-la-Latte

L’Ile de Béniguet, faisant partie du superbe archipel de Bréhat.
Ile de Biniguet

Et enfin une vue d’ensemble de l’Ile de Bréhat.
Ile de Brehat

Toussus – Flers – Morlaix, 3h06.