Le retour sur Terre

Voler c’est merveilleux, mais après quelques délicieux moments de lutte contre la gravité, il faut se résoudre à retourner sur Terre.

L’atterrissage intervient à cet instant délicat où le poids de l’avion, équilibré par la portance des ailes pendant le vol, devient supporté par le train d’atterrissage une fois au sol. L’atterrissage est une science à part entière au sein de l’art du pilotage, et pour le pilote c’est l’ultime plaisir, un peu comme la cerise concluant un gâteau que fut le vol.

Le plaisir de l’atterrissage vient de son unicité, particulièrement lors de l’arrondi (transition entre la trajectoire de descente constante de l’avion et la trajectoire de roulage au sol) qui décidera d’un « kiss landing », d’un toucher franc ou peut-être de plusieurs atterrissages en cas de rebonds …

Quoiqu’il en soit, un atterrissage n’est pas réussi s’il est confortable comme le pense souvent le passager, mais s’il est réalisé en sécurité. Et sécurité pouvant signifier inconfort, juger le niveau d’un pilote sur la douceur de son atterrissage n’est simplement pas rationnel.

En guise de conclusion, une simple vidéo d’un atterrissage au coucher du soleil. Du pur plaisir.

 

 


5 réflexions sur “Le retour sur Terre

  1. Merci pour ton commentaire !Le morceau est « Sur le fil » de Yann Tiersen, issu de la Bande Originale du film « Le Fabuleux Destin d’Amélie Poulain ».Bons vols également !

    J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s