Faire face au vent

Avion se posant à GranvilleEn aviation, il y a quelques principes fondamentaux qui s’appliquent à tous les avions sans exception. L’un d’eux dit que les décollages et atterrissages s’effectuent face au vent.

En fait, ce principe est inspiré de la nature, plus particulièrement de l’observation des oiseaux. Il permet d’une part de raccourcir les distance de décollage et d’atterrissage et d’autre part de prendre le plus possible d’altitude par rapport au sol en un minimum de temps. C’est donc une double sécurité.

Les pistes d’atterrissages sont construites de manière à pouvoir effectuer ces manœuvres en conditions optimales la plupart du temps. Ainsi, en région parisienne où les vents dominants sont d’ouest, les pistes des aéroports de Roissy et Orly ont globalement une direction Est-Ouest.

Il arrive que les conditions soit ambiguës par vent très faible ou perpendiculaire à l’axe de la piste. Dans ce cas on utilise la piste préférentielle, souvent celle qui permet de causer un minimum de gêne aux riverains.

Sur la photo, le pilote est en courte finale au-dessus de la plage de Granville pour se poser en piste 07 (au cap 070 donc) au lieu de la piste 25 (cap 250) en service. Ca s’appelle un « contre-QFU » dans le jargon. Ils font décidément tout à l’envers ces Grands-Bretons !

Toussus – Granville – Toussus, 4h24.


2 réflexions sur “Faire face au vent

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s