Mon voisin le Cumulus

Voler au-dessus des cumulusL‘une des infranchissables frontières du pilote privé est la couche nuageuse présente pendant un vol.

Traverser les nuages implique la plupart du temps de se retrouver dans une situation où les deux références basiques du vol à vue (le sol et l’horizon) ne sont plus disponibles. On quitte alors les conditions du vol à vue (ou VFR pour Visual Flight Rules) pour celles du vol aux instruments (IFR, Instrument Flight Rules). Pour ceci il faut être pilote professionnel titulaire d’une qualification de vol aux instruments (l’IR, Instruments Rating) et entraîné selon la réglementation.

En bref, le passage des nuages est de manière générale inaccessible au pilote privé. Sauf quand la nébulosité est clémente, comme sur la photo où les nuages, très épars, permettent de conserver la vue du sol et de l’horizon même lorsque l’on se trouve au-dessus d’eux.
Lors de ce retour de Deauville, la limite supérieure de la couche se situait à environ 3500 pieds, je me suis donc permis de regarder les nuages de haut, enfin pas trop quand-même puisque de seulement 1000 pieds au-dessus.

C’est bien agréable d’admirer la face ensoleillée de ces moutons aériens. Encore une bonne raison de voler !

Toussus – Deauville – Toussus, 2h49.


2 réflexions sur “Mon voisin le Cumulus

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s