Tourner autour des pistes

Tours de pistes a ToussusUn exercice de base bien connu par tous les pilotes est le « tour de piste ». Il consiste, sans surprise, à effectuer un tour complet autour des pistes de l’aérodrome.

Le principe est d’enchaîner un décollage et un atterrissage intercallés de quatre virages à 90 degrés, si possible dans le même sens pour se retrouver au bon endroit. L’utilité est double, d’une part on réalise un exercice de pilotage assez complet et d’autre part on apprend une méthode qui permet de s’intégrer sur n’importe quel aérodrome en se positionnant correctement pour y atterrir.

Sur cette image se superposent cinq tours de pistes successifs, plus ou moins jolis. Car le tour de piste, derrière son apparente simplicité, a un critère esthétique très particulier: la rectangularité. Le but est en effet de réaliser des virages de 90 degrés précis et de virer à chaque fois au même endroit. Ce qui n’est pas toujours aisé une fois le vent et les autres avions en tour de piste pris en compte.

Pendant que nous tournons, les riverains s’impatientent. Mille excuses !


3 réflexions sur “Tourner autour des pistes

  1. Aahhh l’exercice du tour de piste bien connu de tous les pilotes !!!Mais ne s’agit-il pas plutôt de 4 virages pour se retrouver dans le bon sens?Je dirais qu’après le décollage il y a un premier virage puis un second qui amène l’avion dans la « vent arrière » (il vole donc parallèlement à la piste mais dans le sens inverse des décollages/atterrissages des autres avions) puis un 3ème virage pour être « en base ». On en profite pour dérouler une dernière fois sa checklist avant atterrissage et arrive enfin le 4ème virage. L’avion est alors en descente, dans l’axe de la piste. Le ton du pilote lorsqu’il annonce « en finale » montre que son niveau de concentration est au plus haut. La tour de contrôle l’autorise alors à « toucher ».Cet instant est toujours magique : la précision de pilotage, la vitesse à laquelle tout cela se déroule, les autres avions qui continuent de communiquer sur la radio comme si de rien n’était alors qu’à bord c’est silence total. Ca y est, on est déjà au dessus de la piste à quelques mètres de hauteur, le pilote cabre légèrement l’avion pour faire toucher les roues arrières en premier. La roue avant touche à son tour. Ca roule, aux alentours de 100km… Le pilote remet alors les gaz, à fond. L’avion reprend de la vitesse et re-décolle pour refaire un tour complet. Bravo pilote !! Exercice réussi.

    J'aime

  2. Chapeau quand même pour la régularité, même sur mon mon terrain (LFPX) je n’arrive pas encore a faire des tours aussi clean. Sans parler de la dernière fois où je suis allé a Toussus pour quelques touchers (pas de piste en dur a Chavenay), je ne dois pas avoir réussi un seul tour « normal »…

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s